Toujours aussi pertinent !

Au cours de ses 20 années d’existence, le Réseau des services de santé en français de l’Est de l’Ontario a toujours su

se réinventer,

se transformer

et s’adapter

en fonction de l’environnement changeant dans lequel il évolue. Il a également su saisir les occasions favorables à l’amélioration des services de santé en français. C’est dans cet esprit que nous vous invitons à découvrir notre Rapport annuel 2018-2019.

Bonne navigation!

icn-mots-test

Mot du président du conseil d’administration

En ce 20e anniversaire, j’ai pensé retourner aux origines du Réseau. En effet, celui-ci est né dans la foulée d’une transformation majeure du système de la santé, celle qui a failli provoquer la disparition de l’Hôpital Montfort. 20 ans plus tard, il importe de constater les progrès réalisés au cours de nos deux décennies d’existence. À la lumière de cette réflexion, il convient également de rappeler que les transformations sont des occasions à saisir afin d’obtenir de nouveaux gains pour la communauté francophone.

En 1999, les francophones ont créé le Réseau dans l’objectif de se doter d’une organisation qui pourrait servir leurs intérêts en matière de services de santé. Cette vision était certes très ambitieuse pour l’époque, mais force est de constater qu’elle a donné des résultats durables.

Au cours des 20 dernières années, le Réseau a été partie prenante de toutes les restructurations. Celui-ci a également fait figure de précurseur à plusieurs égards : précurseur du mouvement Santé en français canadien, précurseur des Entités de planification des services de santé en français, et précurseur dans la collecte de données probantes sur la santé des francophones et sur la capacité du système en matière de services en français. Ce parcours n’a pas toujours été facile. Toutefois, une constante demeure : le Réseau a su s’adapter au changement afin d’obtenir de nouvelles avancées pour sa communauté.

En 2019, nous sommes une fois de plus au cœur d’une importante réorganisation du système de santé. Forts de l’appui de nos membres – réitéré lors de notre exercice de réflexion stratégique sur l’engagement communautaire et sur la membriété au Réseau – nous sommes prêts à saisir la balle au bond.

Ensemble, planifions une meilleure offre de services de santé afin que les francophones puissent vivre leur santé en français.

Enfin, je remercie tous ceux qui ont contribué au Réseau au cours des 20 dernières années : nos membres individuels et corporatifs, les membres du conseil d’administration, la PDG et son équipe, ainsi que tous nos collaborateurs. Je remercie également nos partenaires : la Société Santé en français, le ministère de la Santé de la Santé et des Soins de longue durée, ainsi que les RLISS de Champlain et du Sud-Est.

Je désire également saluer les RLISS de Champlain et du Sud-Est, avec qui nous avons eu l’occasion de travailler depuis leur création, en 2006. Cette collaboration s’est d’ailleurs intensifiée au moment de notre nomination à titre d’Entité de planification, en 2011. Au nom du Réseau, je vous remercie sincèrement de votre participation à l’atteinte de nos objectifs communs.

Alain-Michel Sékula
MBA, CMC, Colonel (Honoraire) FAC-CAF

Mot de la présidente-directrice générale

Cette année a marqué la fin de notre première Stratégie de services en français triennale conjointe Réseau-RLISS. 2018-2019 était aussi la première année de la programmation Parcours Santé 18-23 : Passer à l’accès de la Société Santé en français. Enfin, il s’agissait également de la deuxième année de notre contrat de collecte et d’analyse de données pour le compte du ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario.

Comment faire pour concilier le tout? En nous appuyant sur une planification stratégique qui aligne tous nos efforts sur ce qui compte pour les francophones de notre région. En effet, il est important de rappeler que notre aspiration organisationnelle demeure la suivante : « Partenaire dans la transformation du système de la santé, le Réseau oriente de façon significative l’offre active et les stratégies d’accès aux services de santé en français. Il suit la mise en œuvre de ces orientations et contribue à des solutions viables de services de santé de qualité en français. »

C’est ainsi que, dans le cadre de la réforme systémique qui s’annonce, le Réseau poursuit sa collaboration avec ses différents partenaires : hauts fonctionnaires, élus et organismes francophones et communautaires. Nous intervenons en amont afin que les services en français ne soient pas oubliés par la transformation du système. C’est notamment pourquoi nous avons – par le truchement du Regroupement des Entités de planifications des services de santé en français de l’Ontario – déposé un mémoire au Comité permanent de la politique sociale de l’Assemblée législative de l’Ontario relativement au dépôt du projet de loi 74 : Loi de 2019 sur les soins de santé pour la population. (Le Regroupement des Entités était d’ailleurs l’un des 30 intervenants invités à comparaître devant le Comité – parmi plus de 1400 personnes ayant envoyé une requête !) C’est également pourquoi nous avons participé aux différentes consultations régionales du Conseil du premier ministre pour l’amélioration des soins de santé et l’élimination de la médecine de couloir ; nous avons aussi appuyé le Conseil avec l’offre active de services en français lors de ces consultations.

Toujours porté par son aspiration organisationnelle, le Réseau demeure vigilant afin de s’assurer que les conditions liées à la désignation soient maintenues. De même, il poursuit son accompagnement auprès des fournisseurs de services de santé afin d’appuyer la pérennisation des services en français de qualité. Enfin, grâce à OZi, celui-ci partage avec tous les acteurs du système de santé des données nécessaires à la mise en œuvre des services en français à l’échelle provinciale.

Ainsi, malgré la restructuration en cours, le Réseau maintient le cap de sa planification stratégique. Certes, nous composons avec de nouveaux joueurs et de nouvelles priorités gouvernementales, mais notre mission et notre vision demeurent les mêmes.

L’équipe du Réseau évolue avec le système de santé, ce qui ne l’empêche pas de continuer à œuvrer à l’amélioration de l’accès à un continuum de services de santé de qualité en français. Merci à tous les employés qui ont su, encore une fois cette année, incarner nos valeurs organisationnelles : collaboration, excellence, inclusion, respect, et persévérance. Grâce à votre travail, le Réseau est prêt à faire face au changement avec confiance.

Jacinthe Desaulniers

Relation avec la communauté

En 2018-2019, nous avons renforcé nos liens avec notre membriété ainsi qu’avec la communauté francophone dans le cadre de diverses initiatives dans la région de Champlain et dans celle du Sud-Est.

Nous avons amorcé l’année avec une grande réflexion sur l’optimisation de la membriété au Réseau, un processus qui a mobilisé à la fois nos membres individuels et corporatifs. Dans le cadre d’une première consultation tenue lors de notre Assemblée générale annuelle 2018 sous le thème : « La membriété au cœur du leadership éclairé : qu’est-ce que ça veut dire? », les membres ont été invités à se prononcer sur leurs besoins, leurs défis, ainsi que sur les actions concrètes permettant de favoriser l’engagement communautaire.

Cette première consultation a été suivie, en septembre 2018, de groupes témoins tenus auprès des membres individuels et corporatifs à Ottawa, ainsi qu’auprès du Comité des citoyens sur la santé en français dans le Sud-Est, à Kingston. Cet exercice a alimenté la démarche du conseil d’administration visant à renouveler le modèle d’engagement communautaire du Réseau.

L’automne 2018 a également été marqué par une série de consultations publiques sur les services en français dans les foyers de soins de longue durée de la région de Champlain. C’est ainsi que des groupes de discussion ont été tenus à Ottawa, Clarence Creek, Cornwall et Pembroke. Les francophones de nos différentes communautés ont été nombreux à nous faire part de leurs préoccupations et de leurs besoins relativement aux soins de longue durée dans leur région. Leurs commentaires permettront au Réseau d’émettre des recommandations sur la planification de soins de longue durée qui répondent aux besoins linguistiques et culturels des francophones de l’Est ontarien.

Enfin, avec l’annonce de la transformation du système de santé, en février 2019, le comité des membres corporatifs du Réseau a été très actif. Cette structure permet au Réseau de collaborer plus étroitement avec différents fournisseurs de services de santé. Alors que les changements au système de santé sont appelés à s’intensifier en 2019-2020, le Réseau continuera de privilégier ses liens avec sa membriété corporative afin d’appuyer les services de santé en français.

Au terme de 2018-2019, le Réseau compte désormais sur l’appui de 886 membres individuels – une augmentation de 7% par rapport à l’an dernier. Nous avons également eu le plaisir d’accueillir notre 74e membre corporatif : le Rendez-vous des aînés francophones d’Ottawa. Bienvenue !

Désignation

Avec la création des Équipes Santé Ontario et la restructuration du système de santé qui s’amorcent, certains fournisseurs, programmes ou services de santé locaux feront vraisemblablement l’objet d’une intégration. Dans de telles circonstances, la désignation en vertu de la Loi sur les services en français de l’Ontario demeure un pilier permettant d’assurer le maintien des services de santé en français au sein du système. C’est pourquoi le Réseau continue de privilégier la désignation comme moyen de favoriser une offre active, locale et permanente de services de santé de qualité en français.

Pour ce faire, le Réseau poursuit son accompagnement proactif auprès des fournisseurs de services qui doivent soumettre un plan de désignation ou une attestation de conformité au ministère de Affaires francophones de l’Ontario. Ainsi, au terme de 2018-2019, 58 fournisseurs identifiés ou désignés de la région de Champlain et du Sud-Est ont soumis un Rapport de services en français par l’entremise du portail OZi. De même, pas moins de 10 plans de désignation et attestations de conformité ont été présentés au comité de désignation du Réseau. Parmi ceux-ci, deux plans – ceux de l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) Ottawa et du Centre de ressources de l’Est d’Ottawa – ont été acheminés au ministère de la Santé et des Soins de longue durée pour obtention de leur désignation ou attestation de conformité, sur recommandation du Réseau. Félicitations !

Dans un souci d’amélioration continue, l’équipe de planification et d’engagement communautaire a également dressé un bilan de l’état d’avancement de la désignation dans la région. C’est ainsi que nous pouvons affirmer avec satisfaction que le taux de conformité aux exigences de désignation des fournisseurs identifiés et désignés est en augmentation constante depuis trois ans dans la région de Champlain, et ce pour tous les secteurs de soins. Cet exercice permettra également de proposer des stratégies afin de soutenir l’avancement de la désignation dans les régions de Champlain et du Sud-Est.

Le Réseau dispose donc des outils et des connaissances nécessaires pour continuer de favoriser le renforcement des capacités locales en matière de services de santé en français, notamment en offrant un service d’appui personnalisé aux fournisseurs qui désirent développer et structurer leur offre de services en français, mais aussi en s’assurant que les services désignés soient maintenus au sein du système transformé.

OZi / données probantes

À titre de réseau ressource national en matière de données probantes, le Réseau a sillonné le Canada afin de comprendre les structures de collecte et d’analyse de données probantes sur la santé de chaque province et territoire. Nous avons également rencontré les autres réseaux membres de la Société Santé en français afin d’en savoir plus les besoins et les priorités des différentes communautés francophones et acadiennes en matière de données probantes.

icn-ozi

Cet exercice nous a permis de constater les différentes occasions de collaborer à l’échelle nationale afin de faire progresser la collecte de données sur l’utilisation des services de santé par les francophones, ainsi que sur la capacité du système en matière de services de santé en français. À cet égard, le réseau manitobain Santé en français se démarque avec un projet pilote de collecte de données à l’aide du portail OZi. C’est ainsi que 4 ORS (Offices régionaux de la santé) et 8 établissements indépendants participent déjà à ce projet. Félicitations à notre partenaire pour cette initiative prometteuse !

Par ailleurs, l’Ontario a fait un pas de plus vers l’inclusion de l’identité linguistique sur la carte santé, avec le dépôt, le 4 octobre 2018, d’une motion en ce sens adoptée à l’unanimité par l’Assemblée législative de l’Ontario. Le Réseau est donc prêt à travailler avec le gouvernement de l’Ontario et le système de santé afin d’appuyer la mise en œuvre de cette mesure essentielle à la collecte de données probantes sur la santé des francophones.

Enfin, grâce au portail OZi, il existe désormais une base de référence en matière de données sur les services de santé en français à l’échelle provinciale. L’analyse des données collectées auprès de l’ensemble des 1464 fournisseurs de services de santé financés par les RLISS de l’Ontario a également mené à l’établissement de 15 indicateurs sur les services en français permettant de surveiller la performance du système de santé à cet égard au fil du temps.

Les activités de collecte et d’analyse se poursuivront d’ailleurs en 2019-2020. De même, grâce à la versatilité des infrastructures logicielles, le portail OZi demeure adaptable. Aussi, celui-ci pourrait être modifié au besoin, afin de refléter la réorganisation du système de santé, ce qui permettrait aux données recueillies de continuer d’appuyer la planification locale des services de santé en français.

Gouvernance et leadership éclairé

Le Réseau continue d’exercer un leadership éclairé et rassembleur qui lui permet de bien saisir l’environnement dans lequel il évolue, ainsi que d’anticiper l’impact des changements à venir. En effet, celui-ci désire collaborer pleinement au succès de la transformation du système de santé à titre de partenaire afin que les francophones puissent avoir accès aux services de santé dont ils ont besoin.

C’est d’ailleurs dans cet esprit que le Réseau, par l’entremise du Regroupement des Entités de planification des services de santé en français de l’Ontario, a présenté et déposé un mémoire dans le cadre du dépôt du projet de loi 74 : Loi de 2019 sur les soins de santé pour la population. Ce document mettait de l’avant trois recommandations : que les Équipes Santé Ontario soient assujetties à la Loi sur les services en français (LSF) et que les intégrations de fournisseurs de services respectent les obligations découlant de la LSF ; que les Équipes Santé Ontario aient l’obligation de collaborer avec les Entités de planification ; et qu’un nouveau règlement sur les Entités de planification soit adopté en même temps que le projet de loi 74 afin de refléter la collaboration entre les Entités, les Équipes Santé Ontario, et la « super agence » Santé Ontario.

Par ailleurs, à la suite de la crise du 15 novembre 2018, il va sans dire que le Réseau demeure solidaire de la communauté francophone. C’est pourquoi celui-ci a soutenu les démarches de ses différents partenaires communautaires afin de faire valoir l’importance des mécanismes de responsabilisation à l’égard des services de santé en français en Ontario.

Enfin, pour le conseil d’administration, l’année 2018-2019 a surtout été marquée par une importante réflexion sur le modèle d’engagement communautaire du Réseau. Au terme d’un processus de consultation et d’une retraite stratégique, la gouvernance a choisi de réaffirmer l’importance de la membriété et de l’engagement communautaire comme fondements organisationnels du Réseau.

En effet, les membres individuels représentent la communauté francophone, qui demeure au cœur de la mission du Réseau. En prévision des changements systémiques à venir, le Réseau doit s’appuyer sur la rétroaction et le vécu de ses membres individuels pour orienter son action.

De même, les membres corporatifs assurent une offre de services de santé de qualité en français et demeurent des partenaires essentiels en matière de planification des services en français. Le Réseau est donc appelé à accentuer sa collaboration avec ceux-ci afin d’améliorer l’offre de services en français, notamment par l’entreprise des futures Équipes Santé Ontario.

En terminant, plusieurs de nos réalisations de 2018-2019 n’auraient été possibles sans l’appui de nos bailleurs de fonds : Santé Canada et la Société Santé en français (SSF), le ministère de la Santé et des Soins de longue durée, ainsi que les RLISS de Champlain et du Sud-Est.

Pour en savoir plus à ce sujet, veuillez consulter nos états financiers.

Revenus

chart

23%

SSF

45%

RLISS

32%

Services rendus et autres

Dépenses

8%

Fonctionnement

3%

Participation communautaire et communications

89%

Salaires et honoraires